Visa jordanien refusé à une Marocaine: l’affaire arrive au Parlement

Après le tollé provoqué suite au refus, par la Jordanie, d’accorder le visa à une Marocaine parce qu’elle ne sera pas accompagné d’un «mahrem» pendant son déplacement, le député de la FGD Omar Balafrej a adressé une question écrite à ce sujet au ministre des Affaire étrangères et de la coopération Nasser Bourita.

Balafrej a ainsi exprimé sa surprise suite à la décision de l’ambassade de la Jordanie de ne pas accorder de visa à la jeune femme de 28 ans qui a déjà visité ce pays à deux reprises.

Il a souligné que l’ambassade lui a refusé le visa bien qu’elle ait présenté toutes les pièces demandées. «Cette femme a essuyé un refus parce qu’elle a moins de 35 ans et n’est pas accompagnée par un «mahrem». Cette décision l’a malheureusement empêchée d’assister à des événements professionnels en Jordanie qui a d’ailleurs déjà réservé le même traitement à d’autres Marocaines», a regretté Balafrej qui n’a pas pas manqué de qualifier ces mesures de discriminatoires.  Une humiliation, selon lui pour les Marocaines et une atteinte aux normes internationales relatives aux droits de l’Homme et à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes signée par le Maroc et la Jordanie.

Omar Balafrej a également demandé au ministre quelles mesures seront prises afin d’éliminer ce genre de pratiques médiévales qui portent atteinte à l’image de la femme marocaine.

Rappelons que Mounia Semlali, responsable du programme justice des genres de l’ONG Oxfam au Maroc s’est vue refuser le visa de la Jordanie où elle devait se rendre pour participer à une formation. Elle a appris qu’elle devrait être accompagnée d’un «mahrem», un homme de sa famille qui l’accompagnera dans ce voyage, pour avoir son autorisation d’entrée sur le territoire.

En colère, la responsable a qualifié cette nouvelle mesure de véritable humiliation pour les Marocaines. «Pourquoi les Marocaines entre 18 et 35 ans doivent être accompagnées par un «mahrem» pour avoir le droit d’entrée en Jordanie ? pourquoi les Marocaines en particulier ? Il ne faut pas tout mettre dans le même panier. Nous ne sommes pas toutes des prostituées ! Et puis, la règle doit d’appliquer sur tous les pays du monde», s’est-elle insurgée, rappelant que les Marocaines se voient accorder des visas Shengen de deux ou trois ans sans le moindre problème.

N.M.

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce lundi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du lundi 20 mai.