Virus H1N1 au Maroc: ce qu’il en est vraiment (VIDEO)

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi 30 janvier, le ministère de la Santé, Anas Doukkali, a balayé d’un revers de main toutes les rumeurs concernant la propagation de la grippe porcine au Maroc.

Il a également livré le bilan de son département en ce qui concerne la lutte contre le virus H1N1, plus connu sous le nom de “grippe porcine”.

En effet, le ministre de tutelle a indiqué que sur 541 prélèvements reçus par le ministère ce mois-ci, l’investigation a confirmé 100 cas seulement. 80% de ces cas sont porteurs du virus H1N1.

Il a toutefois expliqué que “c’est le cas partout dans le monde”, et  la grippe porcine connaît normalement son pic durant la période entre fin de décembre et début janvier. Et d’ajouter: “Il ne faut pas réagir de façon dramatique”, s’est-il insurgé.

Il a assez précisé que les taux de contamination par ce virus ont connu une forte baisse durant les dernières années et que les citoyens doivent se faire vacciner avant le début de l’automne. Doukkali a souligné également que les personnes les plus vulnérables à la grippe porcine sont les femmes enceintes et les enfants.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que les médicaments pour faire face à ce virus sont disponibles dans les pharmacies et que la situation est sous contrôle. Il aussi a incité les médias à travailler aux côtés du ministère pour réconforter les citoyens.

A.A.K avec K.Z

Suggestions d’articles

Le Maroc fustige à nouveau RSF

Le ministère de la Culture et de la Communication a dénoncé "vigoureusement" le mépris de l'organisation Reporters sans frontières (RSF) pour les critères d'objectivité et de transparence dans ses rapports et déclarations sur la liberté de la presse au Maroc.