Violation de l’état d’urgence: ils passent les vacances de l’Aid Al-Fitr à Martil

A l’occasion de l’Aid Al-Fitr, plusieurs citoyens ayant le document leur permettant de se déplacer entre les villes se sont rendus à Martil, au nord du Maroc, pour y passer leurs vacances.

Contacté par Le Site info, le président de l’association Karama pour la défense des droits de l’Homme à Tétouan Hassan Akbaou a fait savoir que plusieurs citoyens ont violé l’état d’urgence sanitaire pendant les vacances de l’Aid Al Fitr et se sont rendues aux régions du nord. «Ces personnes sont irresponsables et encourent un véritable danger. Le risque de contamination plane également sur les habitants des régions auxquelles ces personnes se sont déplacées», s’est insurgé le président.

Akbaou a d’ailleurs appelé les responsables à ouvrir une enquête pour sanctionner les coupables, soulignant qu’ils n’ont pas le droit d’utiliser les documents de déplacements exceptionnels  pour s’offrir des vacances.

Rappelons que la période de confinement a été prolongée pour 3 semaines supplémentaires au Maroc dans le cadre des mesures préventives pour lutter contre la propagation du coronavirus.

L’annonce a été faite la semaine dernière par le chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani lors d’une séance commune de la Chambre des représentants et la chambre des conseillers consacrée à la présentation par le chef du gouvernement du « développement de la gestion du confinement pour l’après 20 mai ».

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page