Viol d’une handicapée à El Hajeb: ce qu’a décidé le procureur du roi

Le procureur du roi près la Cour d’appel de Meknès a décidé de reporter au mois prochain le procès du «raqi» d’El Hajeb, accusé d’avoir violé une jeune handicapée,.

Dans une déclaration à Le Site info, une proche de la victime a assuré que la prochaine audience aura lieu le 4 février. Elle a également donné des nouvelles de la jeune fille violée, confiant qu’elle est dans un état déplorable depuis le drame. «Elle est toujours sous le choc après cet abus et se reproche le fait de n’avoir pas été capable de se défendre à cause de son handicap», a regretté la même source.

Rappelons que le mis en cause, âgé de 60 ans, était soldat et s’est converti en fkih pratiquant la «Roqya» après avoir quitté ses fonctions. Selon le récit des habitants du village, l’imam a fait croire à la victime qu’il pouvait soigner son handicap. Il l’aurait finalement droguée pour la violer.

Le choc était rude pour la famille de la victime qui n’a pas tardé à alerter la gendarmerie pour arrêter le suspect. Ce dernier a été licencié et placé en garde à vue. Le parquet, de son côté, a donné ses instructions en vue de mener une enquête pour déterminer les causes et les circonstances de cet acte. Il a finalement été déféré devant le tribunal et la première audience a eu lieu le 14 janvier.

N.M.

 

 

Suggestions d’articles

Braquage à Tanger: ce qu’a décidé la justice

La police de Tanger a arrêté un individu en flagrant délit de tentative de vol sous la menace d’une arme blanche à l’intérieur d’une agence bancaire.