Viol d’un handicapé mental: le verdict est tombé pour les coupables

Les prédateurs sexuels ne reculent devant rien pour attraper leur proie, même pas devant leur maladie.

La mère de l’enfant handicapé mental violé n’en croyait pas ses oreilles quand il lui a enfin révélé ce qu’il subissait de la part de ses amis et voisins du quartier de Skhirat.

Trois jeunes profitaient de sa compagnie, vivement encouragée par la mère dans un souci de sociabilité, pour abuser sexuellement de lui, tantôt dans les toilettes du café qu’ils fréquentaient, tantôt au domicile de l’un d’eux.

L’enfant avait tellement confiance en ses amis qu’il ne pouvait imaginer qu’ils lui feraient du tort.

La mère a découvert des traces de sperme sur les sous-vêtements de son fils. Mais c’était difficile de faire parler le petit garçon. Elle y est parvenue et a alerté le commissariat le plus proche pour déposer une plainte contre les trois voisins.

Appréhendés et remis entre les mains de la justice, ils ont été confondus lors d’une émouvante séance de confrontation avec la victime. Convaincu de leur culpabilité,le juge de la cour d’appel de Rabat les a condamnés à huit ans de prison ferme.

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Tanger: un Français accusé de pédophilie

Les autorités de la ville de Tanger ont récemment interpellé un individu de nationalité française, après la plainte déposée par des citoyens.