Vidéo. Quand Hassan II défendait la chaine 2M

BEST OF 2019 – Mohammed Seddik Maaninou est un enfant de la Cité des Corsaires de Salé, ancien journaliste de la RTM. Dans cet entretien accordé à La Site info en 2019, Seddik Maâninou livre maintes péripéties de sa longue et intéressante histoire télévisuelle.
Ceci du temps où la première chaîne nationale était sous la férule du ministère de l’Intérieur et de la communication, du temps de Driss Basri.
Dans cet épisode, Maâninou, évoque le lancement de la chaîne de Ain Sebaâ par le roi Hassan II. Les raisons du Souverain défunt derrière la création de la deuxième chaîne sont aussi rappelées, ainsi que le tollé qu’ont provoqué certaines émissions dont les invités ou intervenants étaient, jusqu’alors, considérés auparavant comme persona non grata.
“Quand Hassan II prononçait un discours tout le monde l’écoutait. Il était fort en communication. Et lorsque le niveau de “Al Aoula” avait commencé à se dégrader, le Souverain défunt a décidé de lancer une autre chaîne, libre et indépendante”, se souvient-il. 2M donnait la parole à des personnalités bannies de la chaine nationale” confie Maâninou. Avant d’ajouter qu’un jour, Driss Basri était venu se plaindre au roi car il reprochait à 2M de “créer la zizanie “au sein des citoyens”. Feu Hassan II lui avait rétorqué de ne pas se mêler de 2M et “qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de la première chaîne”.
Regardez et écoutez Mohamed Seddik Maâninou !
Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Elim. CHAN 2020: l’Algérie et le Maroc se quittent bons amis (VIDEO)

L'équipe nationale des joueurs locaux a fait match nul (0-0) contre son homologue algérienne lors du match joué, ce samedi soirstade Mustapha Tchaker de Blida...