VIDEO. Découvrez La Mamounia, « meilleur hôtel au monde »

Somptueux, magique, espace hors du temps, palace luxueux… Ce sont les termes qui reviennent le plus souvent lorsqu’on évoque La Mamounia. Élu meilleur hôtel au monde en 2021, l’établissement n’en est pas à sa première distinction. Bientôt centenaire, il garde son pouvoir de séduction, grâce à l’excellence de ses équipes qui cultivent le sens de l’hospitalité marocaine.

C’est un voyage hors du temps qu’offre La Mamounia. Plus qu’un hôtel, l’adresse s’érige comme un joyau du patrimoine marocain. Entouré de remparts, offrant de belles vues sur l’Atlas et doté d’un jardin luxuriant de 8 hectares, l’hôtel ne cesse d’attirer les amoureux du raffinement, les stars et les personnalités politiques. À La Mamounia, on se sent à la fois au Maroc, en Afrique et dans le monde. Presque centenaire, La Mamounia est plus qu’un concept, une destination ou un refuge de luxe. C’est un lieu de partage d’émotions et d’histoire. Une atmosphère que la direction de l’établissement a su cultiver au fil des ans. Aujourd’hui, c’est à Pierre Jochem que revient la mission de perpétrer cet esprit qui fait la force et la réputation de La Mamounia. Le directeur général de l’établissement s’est donc entouré du designer français Patrick Jouin et de l’architecte canadien Sanjit Manku. Un duo de choc qui a à son actif plusieurs grands projets à travers le monde. Ils ont réussi le pari fou de faire passer La Mamounia d’une ère à une autre en toute harmonie et douceur. Une vraie réussite ! Les espaces ont été réaménagés afin d’offrir de nouvelles énergies au sein de l’établissement au travers de nouveaux lieux conviviaux et séduisants. Les nouveautés ne se limitent pas à la décoration.

Ainsi, les espaces restauration ont été soigneusement pensés afin de proposer une nouvelle expérience aux clients. C’est le célèbre chef pâtissier français, Pierre Hermé, qui est en charge de la création des cartes salées et sucrées du Salon de Thé et de la Galerie Majorelle. Au niveau des restaurants, le Chef franco-américain, Jean-Georges Vongerichten, est aux commandes. Considéré comme le créateur de la cuisine fusion, du fait de sa capacité exceptionnelle à assimiler des styles de cuisines différents, il pose ses valises à Marrakech. Ainsi, le restaurant italien est devenu «L’Asiatique par Jean-Georges», un lieu sensuel et intime où le décor traditionnel marocain d’origine fusionne parfaitement avec l’esprit de la cuisine du chef. Pour sa part, l’ancien restaurant le Français prend le nom de «L’italien par Jean-Georges». Une trattoria de luxe, dans un esprit chic et décontracté, qui reprend la forme d’un jardin d’hiver. L’établissement dispose de 135 chambres (classiques, supérieurs et Deluxe), 65 suites, 6 suites d’exception et 3 riads.

La Mamounia, c’est aussi une étape de bien-être. Ainsi, l’hôtel propose une gamme de soins luxueux. Son SPA de 2.500 m² s’est entouré de la prestigieuse marque Valmont, l’expertise anti-âge globale Suisse et de MarocMaroc, ligne de soins généreuse et raffinée qui raconte le Maroc. L’espace bien-être compte aussi deux hammams traditionnels, un hammam privé et 10 cabines de soins polyvalentes. L’hôtel dispose, également, d’un salon de coiffure et barbier traditionnel avec un salon privé, d’une salle de sport avec son équipement life fitness, d’une piscine chauffée à l’ozone avec jacuzzi et d’un SPA privé. Et pour les cinéphiles, La Mamounia propose une salle de cinéma pouvant accueillir une vingtaine de personnes. Le mythique bar, le Churchill, a également été repensé dans un esprit feutré. L’Œnothèque compte, pour sa part, plus de 2.000 bouteilles exceptionnellement rares. Cet espace à caractère intimiste et convivial se transforme en salle à manger privative pouvant accueillir jusqu’à 12 personnes.

Tilila El Ghouari / avec Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page