Vaccination anti-Covid-19: les Marocains auront tout à gagner (expert)

Alors que le Royaume se prépare à lancer une vaste campagne de vaccination contre le COVID-19, un expert marocain a souligné que le Maroc et les Marocains ont tout à gagner de la vaccination généralisée contre le virus.

Il s’agit de protéger les citoyens, réduire le risque d’infection ainsi que les décès qui résultent des cas critiques, a écrit le docteur Hamdi, médecin-chercheur en politiques et systèmes de santé dans un article scientifique, soulignant que la vaccination va également désengorger le système de santé et lui permettre de reprendre normalement ses diverses activités, c’est-à-dire prendre en charge toutes les autres maladies.

Il explique, en outre, que l’immunité collective, seul facteur permettant de juguler l’épidémie et de l’éteindre, protège même ceux qui n’ont pas pu se faire vacciner en raison de leur état immunitaire fragile ou de leur faible réponse immunitaire à la vaccination.

Autres avantages cités par ce chercheur: la reprise effective des différents secteurs de l’économie marocaine, l’ouverture totale des établissements scolaires et le retour à une vie sociale normale, sans oublier que les personnes dont les moyens de subsistance ont été coupés à cause de la pandémie seront capables de gagner à nouveau leur vie.

Et le médecin de faire remarquer que le Maroc sera l’un des premiers pays au monde à avoir accès au vaccin. Il indique, dans ce sens, que les pays riches qui n’abritent que 13% de la population mondiale se sont engagés depuis août à acheter plus de 50% des vaccins. Aujourd’hui, le Maroc est parmi les premiers de la course mondiale grâce à la vision clairvoyante du roi Mohammed VI, dont a résulté le contrat avec le géant chinois «Sinopharma», s’est-il réjoui.

Par ailleurs, Dr. Hamdi a noté que la stratégie nationale de vaccination va obéir, selon des orientations scientifiques et en fonction de la situation épidémiologique, à une organisation hiérarchique des groupes cibles : professionnels de santé et professions en première ligne face à la pandémie, cadres éducatifs, personnes âgées, maladies chroniques, en priorité.

Et pour conclure, le chercheur appelle au respect des mesures barrières: le port des masques, la désinfection, et la distanciation sociale.

S.H.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page