Une sordide affaire de chantage éclate à Casablanca

Il a fallu qu’un jeune homme, souffrant de troubles mentaux, soit accusé d’avoir violé et défloré une jeune fille pour que cette affaire éclate. La plaignante en question était en fait une prostituée, mère de deux fillettes et à la tête d’une bande criminelle dont les membres faisaient croire à leurs victimes qu’ils étaient des policiers à Ain Chock.

Selon le quotidien Assabah de ce mardi, le père du jeune homme accusé de viol a déposé plainte auprès du parquet général, expliquant qu’il a été victime de chantage de la part d’individus se faisant passer pour des sécuritaires. Cette bande, dirigée par une prostituée voilée, exigeait du père de grosses sommes d’argent et des têtes de bétail, sinon son fils irait en prison. Et c’est après son refus d’obtempérer qu’il a été surpris par l’arrestation de son fils malade, accusé de viol et mis en détention provisoire à la prison de Oukacha.

Le journal ajoute qu’après la plainte du père, des investigations diligentées auprès des voisins et de certains commerçants du quartier que la vérité a éclaté. La “plaignante” était connue par ses activités de prostituée, avait été interpellée quatre fois en flagrant délit et avait écopé d’une peine d’emprisonnement pour prostitution.

L’enquête a aussi révélé qu’elle se présentait comme divorcée et mère de deux enfants. Le modus operandi de la bande a été également révélé grâce à de nombreux témoignages. La prostituée avait une prédilection pour, surtout, les propriétaires de voitures de luxe. Sous prétexte de leur fournir des services sexuels, elle usait de messages chiffrés avec ses acolytes pour qu’ils connaissent le lieu où elle se trouvait. Se présentant comme policiers, ses complices pouvaient alors dépouiller les clients de sommes d’argent et des objets de valeur en leur possession.

L.A. et M.A.S.

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: la police recherche deux individus à Casablanca

Les investigations s'intensifient sur le terrain, en vue de déterminer les circonstances de ces actes criminels et d'arrêter les complices qui ont été identifiés.