USA: rebondissement dans l’affaire de l’ex-épouse du diplomate marocain

Le ministère de la justice américaine l’a annoncé mercredi 13 mars. Maria Luisa Estrella Jaidi, l’ex-épouse d’un diplomate marocain installé à New York, et son frère, Ramon Singson Estrella, originaire des Philippines, seront poursuivis pour fraude dans une affaire de “faux contrats de travail” et “fraude sur des visas”.

Aux dernières nouvelles, le diplomate marocain, selon Al Massae, a été exclu du territoire américain quelques heures après l’arrestation de son épouse, accusée d’avoir conspiré, entre 2006 et 2016, pour obtenir des visas frauduleux pour au moins sept travailleurs domestiques philippins.

Le quotidien a précisé qu’il s’agit d’un ancien diplomate qui travaillait au sein de l’ONU et aurait quitté son poste en 2017.

Pour rappel, Maria Luisa, pour obtenir les visas frauduleux, aurait contraint les employées à présenter des demandes de visa contenant de fausses déclarations et à présenter des contrats de travail falsifiés pour leurs demandes de visa.

Une fois que les Philippins sont arrivées aux États-Unis, elle les aurait employés comme chauffeurs personnels, aides domestiques, ouvriers agricoles et assistantes dans sa résidence de Bronxville, ainsi que dans sa ferme d’Ancramdale, dans le nord de l’État de New York. Les contrats de travail mentionnaient pourtant d’autres postes avec des salaires et des avantages différents. Arrêtée par la police, Maria Luisa Estrella Jaidi risque jusqu’à dix ans de prison.

S.L.

Suggestions d’articles

Braquage à Tanger: ce qu’a décidé la justice

La police de Tanger a arrêté un individu en flagrant délit de tentative de vol sous la menace d’une arme blanche à l’intérieur d’une agence bancaire.