Une vidéo met la CTM dans l’embarras, la Compagnie répond à la polémique

La Compagnie de transports au Maroc (CTM) est accusée de racisme, de ségrégation et de délit de faciès sur les réseaux sociaux. Ceci après la diffusion d’une note qui lui a été attribuée. Elle aurait annoncé qu’il est strictement interdit, “suite aux instructions des autorités”, de vendre des billets à des Subsahariens. Sauf si ces derniers “justifient une résidence ou un passage régulier au Maroc”. Des internautes évoquent également une vidéo tournée par un Subsaharien où on peut voir l’affiche en question collée sur une vitre.

Après le tollé provoqué par cette affiche, la CTM, accusée de racisme, de ségrégation et de délit de faciès sur les réseaux sociaux, est sortie de son silence pour démentir les faits. “La Compagnie de Transport au Maroc (CTM) dément ces faits et déclare que cette note n’est pas un document de la CTM et qu’aucune annonce ou avis de ce type n’a été émané de la direction générale de la compagnie», a-t-elle notamment expliqué.

R.T.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Une nouvelle affaire secoue Ksar El-Kébir

Les éléments de la gendarmerie royale de Tatoft, relevant de Ksar El-Kébir, ont procédé à l'arrestation d'un septuagénaire soupçonné d'avoir agressé sexuellement un mineur.