Une publication sur les réseaux sociaux fait réagir la DGSN

Les services de sûreté nationale dans la ville de Tinghir ont réagi avec célérité et rigueur suite à une publication sur les réseaux sociaux montrant la photo d’un individu portant le niqab et alléguant que trois personnes, déguisées en femmes, ont tenté d’attirer trois élèves mineurs d’un établissement scolaire, et qu’ils avaient auparavant perpétré le même acte criminel dans un douar des environs de Tinghir.

Afin d’éclairer l’opinion publique et de dissiper toute crainte que peut engendrer cette publication, compte tenu de son impact sur les citoyens en suscitant chez eux un sentiment d’insécurité, la DGSN indique que les services de sûreté de Tinghir ont ouvert une enquête à ce sujet et consulté le staff administratif et les cadres dudit établissement scolaire, ainsi que les familles de plusieurs élèves, précisant qu’aucun acte criminel du genre n’a été enregistré.

Les services de la sûreté nationale affirment avoir également coordonné avec les autorités locales et la Gendarmerie Royale, assurant n’avoir relevé ou enregistré aucune tentative ou acte criminel pareils à celui évoqué dans la publication sur la Toile, insiste la DGSN dans un communiqué.

Tout en démentant n’avoir reçu aucune plainte ou déposition de familles d’éventuelles victimes sur cette prétendue affaire, les services de sûreté de Tinghir affirment renforcer les opérations de sécurité dans le périmètre des établissements scolaires à même de prévenir toute forme de criminalité, d’une part, et d’assurer aux élèves les conditions sûres pour poursuivre leurs études, d’autre part, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: les caméras de surveillance mettent un policier dans l’embarras

Le brigadier de police qui travaille au sein de la chambre de sûreté à la préfecture de Tétouan, faisait l'objet d'une plainte pour vol déposée par une des personnes placées en garde à vue.