Une plainte adressée au patron des prisons fait parler d’elle

Salah Tamek, patron des prisons au Maroc. ©DR

Les informations relayées par certains médias au sujet de la situation du détenu H.M sont des allégations fausses, a indiqué, vendredi, l’Administration de la prison locale de Ouarzazate, relevant que ce pensionnaire cherche à bénéficier d’un traitement de faveur contraire à la loi.

Dans un communiqué en réponse aux informations véhiculées par certains médias au sujet d’une plainte de la mère du détenu adressée au Délégué général à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion, l’administration de la prison a souligné que le détenu “bénéficie régulièrement de la visite familiale, selon le système et l’organisation établis conformément aux dispositions de la loi”, ajoutant que son état de santé est normal et a droit, à l’instar des autres détenus, aux examens médicaux nécessaires dans la clinique de l’établissement.

Par ailleurs, l’administration de la prison a relevé que “le détenu en question, qui ne remplit pas des conditions nécessaires lui donnant accès à la formation professionnelle, n’a formulé aucune demande dans ce sens auparavant”.

“L’information selon laquelle il n’aurait pas reçu les numéros des envois des plaintes par le détenu est contraire à la réalité que font ressortir les registres des plaintes au sein de l’établissement”, a insisté le communiqué.

L’Administration de la prison a fait observer que “le détenu, aux multiples antécédents juridiques, avait à plusieurs reprises cherché des privilèges et un traitement de faveur, contraires à la loi régissant les établissements pénitentiaires”.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Sahara marocain: l’ONU fait taire les dernières rumeurs

L’organisation des Nations-Unies a démenti catégoriquement, ce mardi, "les rumeurs" sur la nomination par le Secrétaire général de l’ONU d’un nouvel Envoyé personnel pour le Sahara, affirmant que ces allégations sont "fausses et sans aucun fondement".