« Une fausse méduse » observée dans certaines plages du Maroc

« La vélelle », une espèce gélatineuse apparentée aux méduses et inoffensive pour l’homme, a été observée, en avril, sur les plages méditerranéennes marocaines, notamment au niveau de Saidia et Martil, a indiqué lundi le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts.

Il s’agit d’une « fausse méduse » flottante communément nommée le « vent marin » ou le « flotteur violet » ou encore la « vélelle », a précisé le ministère dans un communiqué, soulignant que cette espèce est « non urticante et inoffensive pour l’homme ».

Elle vit en surface en pleine mer et peut s’échouer sur les rivages dans des conditions météorologiques particulières, entraînées par les vents grâce à leur voile. En l’occurrence, son apparition fait suite aux dernières tempêtes enregistrés dans les zones concernées, explique la même source, ajoutant que l’échouage de cette espèce est courant au niveau des côtes marocaines avec des densités variables. Selon le ministère, la « vélelle » a été signalée en avril 2019 par les scientifiques de l’Institut national des recherches halieutiques (INRH), particulièrement au niveau des plages de Oualidia.

D’autres pays voisins ont aussi déjà rapporté des échouages très massifs durant le même mois, comme c’est le cas des rives du sud de la France en avril 2018, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Bilan quotidien: 4.045 nouveaux cas et 50 décès ces dernières 24h

Le Maroc enregistre désormais 194.461 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 3.255 décès et 160.372 guérisons.