Une Congolaise arrêtée à l’aéroport de Casablanca

Plus d’un kg de cocaïne emballée dans 100 capsules a été extraite des intestins d’une ressortissante congolaise, au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca, indique la préfecture de police de Casablanca.

Les éléments de la sûreté nationale de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca ont procédé, le 26 mai 2018, à l’arrestation de la suspecte, âgée de 35 ans,  à son arrivée à bord d’un vol en provenance de Sao Paulo (Brésil) pour son implication présumée dans une affaire de trafic de cocaïne, indique la DGSN dans un communiqué.

La mise en cause avait été ensuite placée sous surveillance médicale à l’hôpital pour extraire les capsules de cocaïne de ses intestins, précise le communiqué.

Après la stabilisation de l’état de santé de la prévenue et l’extraction de toutes les capsules de drogue de son corps, la mise en cause a été placée en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, poursuit la même source.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du renforcement du contrôle frontalier pour lutter contre le trafic international de drogues et de psychotropes, conclut le communiqué.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page