Une bagarre a très mal tourné à Laâyoune

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire à Laâyoune ont arrêté, mercredi à l’aube, deux délinquants, âgés de 28 ans, aux multiples antécédents judiciaires pour le implication présumée dans une affaire de coups et blessures à l’arme blanche ayant entraîné la mort et d’ivresse publique manifeste.

Les services de sûreté avaient reçu un avis sur le transfert à l’hôpital d’un individu aux antécédents judiciaires en état d’ébriété et blessé au niveau du cou avant qu’il ne décède des suites des complications de la blessure, indique un communiqué de la DGSN, précisant que l’enquête qui a été ouverte à cet effet s’est soldée par l’arrestation de deux individus dans un état d’ivresse avancé, dont l’un présentait des blessures à l’avant-bras, pour leur implication présumée dans l’agression de la victime à cause de différends personnels.

Les recherches ont permis également d’appréhender un troisième individu blessé au niveau de l’oreille, soupçonné d’être impliqué aussi dans l’échange de coups et blessures prémédités avec les deux mis en cause, poursuit le document.

Les trois prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les mobiles et les circonstances réels de leurs actes et d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, relève le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Guelmim: la DGSN explique pourquoi un policier a tiré cinq balles

Un brigadier de police relevant du district provincial de sûreté de Guelmim a été contraint, mardi, de faire usage de son arme de service.