Une ancienne vidéo de Jamel Debbouze refait surface et « indigne » la Toile (VIDEO)

« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde », disait l’humoriste français Pierre Desproges. Pour Jamel Debbouze, l’on peut ajouter « mais pas aux dépens des Marocains de France! ». Pas tous les Marocains! Mais seulement ceux qui se croient « offensés » par une vanne assez rigolote et insignifiante.

Cette vanne « debbouzienne » date d’il y a trois ans, en décembre 2017 exactement, sur le divan rouge de Michel Drucker et son émission hebdomadaire « Vivement dimanche », sur France 2. Et des internautes, pour l’on ne sait quel dessein, ont tenu à republier l’enregistrement vidéo, la semaine dernière, en accusant l’humoriste maroco-français d’avoir manqué de respect aux MRE et de leur avoir porté grand tort.

La déclaration de Jamel Debbouze, sous forme de boutade et d’autodérision, selon les personnes qui ont un tant soit peu le sens de l’humour, portait sur ses vacances estivales au Maroc, au temps de sa jeunesse, en réponse à la question de Michel Drucker.

« Je ne comprends pas pourquoi! Mais tous les Marocains partaient au bled le même jour, à la même heure! Comme des gnous! » (ndlr: espèce de bovidés vivant en troupeaux en Afrique subsaharienne). Il avait encore employé le même mot « gnous » pour parler des arrêts aux aires de repos espagnoles dans le but d’en utiliser les toilettes gratis. « Mais on n’achetait rien! », avait-il précisé. Et ce mot « gnous » qui a suscité « l’indignation et la colère » de certains internautes qui l’ont traduit en arabe par … « bovins sauvages »! Y a-il donc un bon traducteur sur le Web? Sûrement pas, walou!

Au fond, rien de bien méchant, ni d’humiliant pour les MRE. Pas de quoi fouetter un chat, ni d’aller à la chasse aux gnous, pensent les admirateurs de Jamel Debbouze. Ces derniers rappellent qu’avant de parler « d’UN vacance au bled », et non pas »DES vacances », pour signifier que cela n’arrivait qu’une fois dans l’année, il avait charrié le nouveau président français Emmanuel Macron.

Comme il s’était moqué de son frère Momo qui tombait de son lit superposé et également de son père qui n’arrivait pas à dormir à une aire de repos à cause du tintamarre familial. On appelle cela de l’humour, de l’autodérision, non pas une offense à quiconque! Oui, on peut rire de tout, même de soi! Mais pas touche à des internautes à la susceptibilité à fleur de peau, se souvenant en juillet 2020 d’un extrait datant de 2017, par oisiveté et pour « passer le temps »!

« Qallat chghol mossiba » (l’inaction est une vraie calamité »), dit si bien un proverbe marocain!

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page