Une affaire de mœurs éclate au coeur de Marrakech

Les autorités sécuritaires de la ville de Marrakech ont mis fin aux “activités” d’un spa du quartier Guéliz. Onze “masseuses professionnelles” ont ainsi été interpellées, ainsi que leurs clients, amateurs de “douceurs défendues” diverses.

Tous ont été mis en détention provisoire avant leur comparution devant le parquet général compétent de Marrakech. Selon le quotidien Assabah de ce vendredi, cette affaire de moeurs concerne un établissement censé offrir les prestations d’un spa (ndlr: acronyme latin de “Sanitas Per Aqua” signifiant “la santé par l’eau”).

Seulement, le spa en question offrait d’autres prestations sexuelles et perverses à des clients désireux de satisfaire d’autres plaisirs qu’aquatiques, en toute discrétion. Et c’est le grand nombre d’amateurs fréquentant ce lupanar déguisé en spa qui avait mis la puce à l’oreille des riverains. Ceci, en plus des rires tonitruants des “hôtesses”, parvenant jusqu’au fenêtres des voisins.

Fréquentations nombreuses et rires ont décidé les riverains à déposer plainte auprès de la police à l’encontre de ce lieu de débauche. Chose qui a fini par faire découvrir le pot aux roses et d’interpeller “masseuses” et clientèle.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: un Italien interpellé à Marrakech

Le ressortissant étranger a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.