Un scandale autour de la “roqya chariya” éclate près d’Agadir

Un scandale de moeurs a secoué la ville d’Aït Melloul, à 15 km au sud d’Agadir. Et ce, après plainte déposée par un mari, ayant découvert des vidéos et des photos dans le portable de sa femme, en compagnie d’un jeune homme d’une vingtaine d’années. Lesquelles vidéos et photos ne laissaient aucun doute sur l’infidélité de l’épouse.

Les sources de Le Site info ont déclaré que l’enquête diligentée sur cette affaire d’adultère par les services compétents a réussi à identifier le jeune homme des vidéos et des photos avec la femme dont le mari est un pêcheur, père de deux enfants.

Les investigations ont également permis de connaître le modus operandi du mis en cause, originaire de Fkih Ben Salah, pour arriver à ses fins. Après avoir repéré des femmes, dont les maris s’absentaient pour de longues périodes, il se présentait comme “fqih”et leur proposait la pratique de la “roqya chariya”. Ce terme que l’on peut traduire par “le mauvais oeil”, pouvant provenir d’un être humain ou d’un “djinn”!

Exploitant son faux titre de “fqih” et sa vraie esthétique, il proposait à ces femmes d’avoir avec elles des relations sexuelles dans leur lit conjugal. Sa duplicité, conjugué à la “naïveté” de ses proies lui ont permis d’assouvir ses désirs sexuels, de nombreuses fois, jusqu’à ce que le scandale éclate.

Les mêmes sources affirment que le faux beau fqih, “spécialiste” de la roqya chariya a été interpellé, après la découverte du lieu où il se trouvait à Aït Melloul. Il a été placé en garde à vue pour complément d’enquête, sur instructions du parquet général compétent.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coup de filet de la DGSN dans la région d’Agadir

Le Service préfectoral de la Police judiciaire (SPPJ) d'Agadir a arrêté, lundi, trois individus, âgés entre 22 et 47 ans pour leur implication présumée dans la possession et la vente illégale de boissons alcoolisées.