Un salafiste demande à être déchu de sa nationalité marocaine

Un ancien détenu salafiste a demandé aux autorités marocaines d’être déchu de sa nationalité marocaine. En cause, “un procès inéquitable et la contrainte de signer une déclaration n’incluant pas ses dires et qui le mettait en accusation”. C’est le journal arabophone Akhbar Al Youm qui rapporte l’information dans son édition de ce mardi.

C’est dans une lettre adressée au ministre marocain de la Justice, Mohamed Aujjar, déposée à l’ambassade marocaine en Allemagne que l’ancien détenu islamiste Mohammed Hajib a fait cette demande. Il y spécifie les cas dans lesquels il espère que sa déchéance sera prononcée et qui l’ont conduit à prendre cette décision de non-retour.

Il y raconte qu’il a été incarcéré sept ans durant, en prison, arbitrairement, sans preuves matérielles ni témoins. Les pratiques de torture subies et les conditions de son emprisonnement qui l’ont affecté ainsi que sa famille seraient les éléments déclencheurs de cette prise de décision.

Une plainte a été déposée auprès du Comité des Nations Unies contre la torture, dans le cadre de cette affaire. Elle émane de l’Organisation internationale des droits de l’homme après avoir reçu l’aval de l’organisation Alkarama à Genève. Cette dernière exige que le gouvernement marocain “mène une enquête approfondie”, dans toutes les violations auxquelles il a été soumis et à “réparer les graves préjudices subis” par le principal concerné.

M.J.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Israéliens naturalisés au Maroc: les derniers éléments du procès

Après une audience marathon, qui avait duré cinq heures jeudi dernier, la Cour d'appel de Casablanca a ordonné le report du procès concernant le dossier de naturalisation d'Israéliens.