Un romancier marocain est décédé à Dar Bouazza

Le romancier marocain spécialisé dans le roman policier, Miloudi Hamdouchi, est décédé, vendredi à Dar Bouazza, dans les environs de Casablanca, a-t-on appris auprès des amis du défunt.

Hamdouchi est décédé à l’âge de 70 ans des suites d’une longue maladie, précise-t-on de même source.

Miloudi Hamdouchi a entamé sa vie professionnelle entre Rabat et Tanger dans les services de la Direction générale de la sûreté nationale, où il a gravi les échelons pour atteindre des postes de responsabilité, avant de se reconvertir dans l’enseignement et la recherche et de se prêter à l’écriture.

Feu Hamdouchi a enrichi la littérature marocaine avec une dizaine d’œuvres parmi lesquelles figurent le roman “Le poisson aveugle” qui a fait l’objet d’une adaptation cinématographique, “Relation privée”, “Les griffes de la mort”, “La Sainte Janjah” encore “Oum Tariq”, ainsi que d’autres publications ayant trait au domaine juridique.

Miloudi Hamdouchi s’évertuait à résoudre les énigmes criminelles qu’il a eu à élucider au cours de sa carrière et s’est distingué dans le domaine académique avec les études qu’il a réalisées en sa qualité de professeur spécialisé en droit pénal et en criminologie.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tramway de Casablanca: une nouvelle programmation pour éviter la foule

La RATP Dev, opérateur de tramway à Casablanca, a annoncé l'amélioration des fréquences à certaines plages horaires, à compter du lundi 30 mars, en vue de faire respecter la règle de "100 personnes maximum par rame" destinée à enrayer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).