Un pervers de l’Entraide Nationale démasqué à Skhirat

Personne n’est parfait, pas même les membres de l’Entraide nationale. Une capture d’écran indiscrète a montré au grand jour les habitudes sexuelles d’un responsable de l’institution marocaine.

Tout n’est pas rose au sein du siège de l’Entraide nationale de Skhirat-Temara. En effet, un haut responsable de cette institution se retrouve mêlé à un scandale sexuel qui choque ses employés. Une capture d’écran publiée a démontré sa dépendance, sur son lieu de travail, aux films pornographiques.

Cette révélation arrive quelques jours après les plaintes de harcèlement sexuel contre lui de plusieurs jeunes femmes travaillant au sein de l’Entraide nationale de Skhirat.

Summum de la contradiction, le concerné donnait l’image d’une personne pieuse qui écoutait respectueusement les versets du Coran à longueur de journée.

Selon le quotidien arabophone Al Akhbar, l’accusé s’attardait au travail et le justifiait par des dossiers importants concernant les stratégies du secteur. La réalité était tout autre: il profitait de l’absence de ses collègues pour se livrer à ses visionnages de films pornographiques.

Suite à l’éclatement de l’affaire, le directeur de l’Entraide nationale, Abdelmounaim El Madani a choisi la voix du silence et de la discrétion. D’ailleurs, il semble ne pas être dérangé par le scandale. Il protège le responsable pris en flagrand délit et ne tient pas à le faire travailler dans une autre région afin que l’affaire se tasse.

Actuellement, le haut responsable travaille toujours au sein de l’Entraide nationale de Skhirat. Des preuves de harcèlement sexuel envers ses victimes sont nécessaires pour démarrer le processus de son transfert vers une autre délégation.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le prince Moulay El Hassan décroche son bac

 Le prince Héritier Moulay El Hassan a décroché le baccalauréat "option internationale" session-2020.