Un « Mcharmel » sème la panique dans un collège à Kénitra

photo d'archives.

Samedi matin, alors que les élèves et les enseignants étaient en récréation dans la cour du collège El Hariri, sis au quartier populaire Saknia de Kénitra, un délinquant s’est introduit arborant un sabre et à la manière des Samourai. Il a commencer à menacer tous ceux qui se trouvaient en face lui, affirme le quotidien Al Akhbar.

Pris de panique, les élèves et leurs professeurs se sont réfugiés dans les classes, alors que le Mcharmel, visiblement sous l’effet de psychotropes, a continué à sévir et s’est finalement retiré avant l’arrivée de la police.

La direction du collège affirme que le collège connaît souvent ce genre d’incidents, au vu de sa proximité avec des quartiers populaires et populeux où ont élu domicile de nombreux voyous et criminels. C’est qui a poussé le directeur à demander plusieurs fois d’être muté ailleurs.

M.D

Articles similaires

Suggestions d’articles

Kénitra: contrôles renforcés aux entrées et sorties de la ville

Classée en zone 2, au même titre que Tanger-Assilah ou Marrakech, la province de Kénitra connaît un renforcement des mesures anti-Covid-19.