Un Marocain pro-Daech arrêté en Espagne

La Garde civile espagnole a annoncé, vendredi, l’arrestation à Barcelone, d’un homme de nationalité marocaine pour son appartenance présumée à l’organisation terroriste Daech.

Cette opération a été menée de manière conjointe avec la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST) du Maroc et le Bureau fédéral d’enquêtes aux Etats-Unis (FBI), précise la Garde civile dans un communiqué.

Les enquêtes ont révélé que l’individu arrêté avait violé les limitations de mouvement imposées par l’état d’urgence sanitaire en Espagne pour « chercher éventuellement des cibles » dans le cadre d’importantes mesures de sécurité. « Le détenu faisait des déclarations publiques sur son adhésion aux revendications terroristes de Daech et sa haine de l’Occident dans ses profils sur les réseaux sociaux », souligne la même source.

La Garde civile précise que les enquêtes faisaient état de sa « radicalisation et son appartenance à Daech depuis au moins quatre ans », ajoutant que son processus de radicalisation a atteint son point culminant « s’activant de manière très visible et inquiétante » lors de la période de l’état d’urgence. Selon les informations préliminaires, cette activation extrême de son activité aurait été liée aux différents appels lancés par la direction de Daech à ses loups solitaires dans les pays occidentaux pour se mobiliser et mener des attaques dans leurs lieux de résidence.

L’enquête a permis de déterminer, entre autres, que le détenu est « totalement influencé par la propagande et les postulats de Daech, ayant même prêté allégeance à cette organisation terroriste, circonstance par laquelle, il est considéré comme une réelle menace pour la sécurité », conclut la Garde civile.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Maroc cité comme exemple par le Département d’Etat américain

Le Département d'Etat américain a cité le Maroc comme exemple en matière d'autonomisation des femmes à travers la campagne d'appui à l'opération de melkisation visant l'appropriation des terres soulaliyates, dans le cadre du partenariat avec la Millenium Challenge Corporation.