Un juge devant le procureur général du Roi de Rabat pour corruption présumée

Le Parquet près la Cour d’appel de Rabat a transféré, jeudi, la procédure d’un conseiller près la Cour de cassation pour corruption présumée, au procureur général du Roi près cette instance judiciaire, seule compétente pour ouvrir une enquête à propos de cette affaire, a indiqué le ministère de la Justice et des Libertés.
« Suite aux informations relayées par certains médias sur la corruption présumée d’un conseiller à la Cour de cassation et en application des dispositions de l’article 265 du code de procédure pénale, le Parquet près la Cour d’appel de Rabat a transféré, jeudi, la procédure de la personne concernée au procureur général du Roi près la Cour de cassation qui est, en vertu des dispositions précitées, seul compétent, le cas échéant, à introduire des requêtes auprès de la chambre pénale près cette dernière Cour pour diligenter une enquête sur l’affaire », a souligné un communiqué du ministère.
Rappelons que les éléments de la police judiciaire ont perquisitionné le domicile du juge sur ordre du parquet, après avoir reçu une plainte faisant état de l’exigence formulée par ce juge de se voir remettre 500 mille dirhams, pour obtenir satisfaction.
Les enquêteurs ont découvert des liasses d’argent bien rangées, totalisant la somme de 500 mille dirhams.

Interrogé sur l’origine de cet argent, le juge a affirmé qu’il provenait d’un acompte versé à sa fille pour la vente d’un bien immobilier à Marrakech.

M.D


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page