Un fonctionnaire agressé par un conseiller de la ville de Tanger

Un fonctionnaire communal à Tanger, a été victime d’une agression de la part d’un conseiller de la même ville issu du PJD. Le maire, qui appartient au même parti, a donc pris sa défense qualifiant l’incident de léger et sans gravité.

Après l’altercation, le fonctionnaire a décidé de déposer une plainte accompagnée d’un certificat médical de 21 jours. Malgré cela, le maire  a souligné que l’incident entre les deux individus n’était qu’un simple malentendu et n’a pas atteint le stade d’agression.

Après avoir reçu la plainte, ce dernier est intervenu pour régler les choses pacifiquement. Le conseiller s’est alors excusé.  Pour le maire, l’incendie qu’a connu le souk de casabarata à Tanger, ainsi que le stress ont été la cause de l’énervement. Il ne faudrait donc pas en tenir compte.

Dans les coulisses de l’affaire, la victime serait sujette à des pressions pour se désister. En effet, en période électorale, ce serait une mauvaise publicité pour le parti de la lampe.

Le conseiller en question s’occupe aussi de l’association des commerçants du souk de Casa Barata où il posséde une boutique. Il a ainsi voulu s’ingérer dans les affaires dont s’occupaient le fonctionnaire. En effet, ce dernier était chargé de l’entretien et de la restauration dudit souk.

Le conseiller est accusé d’agression d’un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions. Les collègues de la victime ont décidé d’organiser une manifestation, et une grève de 48 heures en soutien au fonctionnaire.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page