Un étudiant en médecine va traîner l’ONCF en justice

Etudiant en 4ème année de médecine à la faculté de Casablanca et résidant à El Jadida, Rafiq El-Assal a poussé un coup de gueule qui n’est pas passé inaperçu, mardi 29 mai, sur sa page Facebook.

En effet, ce jeune étudiant a failli rater son examen de fin d’année en pédiatrie à cause… de l’Office national des chemins de fer (ONCF). Faut-il rappeler que ce n’est la première fois, loin s’en faut, que l’ONCF fait l’objet de griefs justifiés des voyageurs…

Rafiq explique que l’épreuve de pédiatrie devait avoir lieu le 29 mai à 11h du matin à la faculté de médecine de Casablanca. Habitué au retard des trains de l’ONCF, l’étudiant a voulu prendre ses précautions et a pris le train de 7h du matin. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu. Le train s’est arrêté dans un lieu désert entre Casablanca et El Jadida vers 7h50.

Les passagers sont alors restés coincés dans la campagne pendant trente minutes sans comprendre ce qui se passait et sans qu’un seul responsable de l’ONCF ne daigne venir communiquer avec eux, explique Rafiq.

C’est seulement au moment où des voyageurs du second wagon sont sortis en courant après avoir senti une odeur de brûlé qu’un contrôleur est venu leur expliquer que le train était tombé en panne et qu’il faudra patienter le temps qu’un technicien vienne pour procéder à la réparation.

Désespéré et frustré, Rafiq a pris ses cliques et ses claques et a commencé à marcher au milieu de la campagne, sous la pluie, ne sachant où aller ni quoi faire. Grâce au GPS de son cellulaire et grâce au réseau qui ne lui a pas fait défaut, le jeune homme a su qu’il se trouvait non loin du village Tnine Chtouka.

Vingt-cinq minutes de marche jusqu’à la gare de Tnine Chtouka ressemblant à une bâtisse abandonnée, raconte-t-il. Finalement, il a pu contacter son père pour qu’il l’accompagne à la faculté. Contacté par Le Site info, le jeune homme indique qu’il est “heureusement arrivé à Casablanca 10 min avant l’examen”. Même s’il a été soumis au stress et qu’il était fatigué, il affirme ne pas avoir raté épreuve.

Après cette mésaventure qui a failli lui coûter très cher, l’étudiant nous précise qu’il a pris contact avec des avocats et compte entamer une procédure judiciaire à l’encontre de l’ONCF à partir de la semaine prochaine. Selon lui, cette procédure permettra à d’autres citoyens marocains victimes de l’ONCF de se manifester.

D.K.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Fès: il brûle sa femme avec de l’huile pendant son sommeil

Les autorités de Fès ont mis la main lundi sur un individu accusé d’avoir brûlé sa femme.