Un député interpelle Laftit sur le pass vaccinal et la levée de l’état d’urgence au Maroc

Rachid Hammouni, député du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) et président du groupe parlementaire du parti à la Chambre des représentants, a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Lettre dans laquelle le membre du parti du Livre écrit que notre pays obtempère toujours aux mesures inhérentes à l’état d’urgence et ce, aux quatre coins du Royaume, afin de garantir l’efficience et la réussite des mesures préventives et sanitaires, décrétées par les autorités compétentes en vue de lutter contre la propagation de la pandémie de la covid-19.

Sauf, a-t-il ajouté, qu’à défaut de la présentation du pass vaccinal pour l’accès à certaines administrations publiques, des citoyens sont privés de vaquer à leurs affaires, parfois urgentes, et sont lésés de leur droit constitutionnel et légal à des prestations et services publics. Parmi ces derniers, le député PPSiste cite l’obtention de documents administratifs, tout en soulignant que nulle loi organique ne stipule l’imposition du pass vaccinal pour avoir droit à des prestations administratives ou à l’obtention de documents administratifs.

Du fait ce qui précède, Rachid Hammouni a demandé au ministre de l’Intérieur à quel horizon sera mis fin à l’état d’urgence et s’est également interrogé sur les mesures que compte prendre le Département de Laftit afin que le maintien dudit état d’urgence ne constitue pas un obstacle privant les citoyens de leur droit aux prestations et services publics.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page