Un âne égorgé et étripé fait enfin réagir les autorités de Casablanca

Une découverte surprenante a eu lieu au quartier Attacharouk de Casablanca. Les habitants ont en effet constaté qu’un âne gisait dans un coin de rue, égorgé et vidé de ses tripes. Cette découverte a alerté les autorités locales, la police judiciaire et les services sanitaires de la wilaya.

Cette mobilisation est pleinement justifiée, puisqu’il apparaît que les auteurs de cet acte ont vendu les tripes de la bête aux nombreux « restaurateurs » ambulants qui pullulent dans les quartiers périphériques de la ville.

Ceci, d’autant plus que plusieurs cas de chiens abattus ont été signalés et dont les organes ont servi et servent encore à fabriquer des saucisses, dont la consommation est susceptible de porter une grave atteinte à la santé de la population. L’enquête, pour trouver et les auteurs et les bénéficiaires, risque de ne jamais aboutir, au vu du nombre très important de ces marchands ambulants sans scrupule, qui sévissent dans plusieurs quartiers de la métropole et qui ne sont soumis à aucun contrôle.

Cependant, du côté des services sanitaires et des autorités locales, on semble déterminé à effectuer des rondes et à effectuer des contrôles inopinés, tout en sollicitant la population à collaborer pour mettre fin à cette mafia, bien organisée, qui s’est installée et qui se joue de la santé de la population.

H.L

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page