Un an de prison ferme pour trois policiers à Fès

Trois policiers, deux hommes et une femme ont été condamnés jeudi 1er décembre 2016 à un an de prison pour « actes de torture physique sur des détenus durant leur interrogatoire au poste de police à Fès ». Les détenus avaient été arrêtés pour tapage nocturne sous l’effet de stupéfiants, après plainte déposée par le voisinage. et mis en garde à vue.

Lors d’une visite surprise au Commissariat, le Procureur du Tribunal de première instance a inspecté l’état des détenus et des gardés à vue. Par un pur hasard, il a constaté l’existence d’un gros bâton sur les lieux. Il a, alors, décidé d’en savoir plus et a interrogé les détenus. Ceux-ci, trois jeunes hommes et une jeune fille mineure lui ont révélé les séances de tortures subies et exprimé leur volonté de déposer plainte. L’affaire a atteri sur le bureau du substitut du procureur du Roi de la Cour d’Appel de Fès, seul compétent à auditionner des agents d’autorité. Ce dernier était, d’ailleurs, à l’origine de l’inculpation, en mai dernier, de deux policiers, dont un inspecteur, accusé de violence et de viol d’un jeune homme en garde à vue.

Fadwa Ennajy

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page