Un académicien s’insurge contre les initiateurs de la pétition demandant l’arrêt du boycott

Plusieurs internautes ont adressé des critiques acerbes à l’encontre des signataires de la pétition demandant l’arrêt de la campagne de boycott visant, entre autres entreprises de la place, Centrale Danone et ses produits laitiers.

Dans ce cadre, Rachid Lazrak a assuré que Centrale Danone a commis une erreur monumentale en comptant sur le soutien des signataires, en place et lieu de privilégier un dialogue franc et responsable avec les Marocains.

« Les hommes de la gauche qui défendent Centrale Danone ont signé un fiasco retentissant et ont tué dans l’oeuf toutes tentatives de réconciliations politiques, culturelles et économiques », a asséné l’académicien et homme de gauche. La crise actuelle est beaucoup plus grave que ce que l’on aurait pu imaginer, a jugé Rachid Lazrak.

Laquelle crise, a-t-il ajouté, réside principalement dans la représentation des valeurs démocratiques et les démarches à même de les concrétiser. Le dénominateur commun de cette approche est la voie de la tutelle, a-t-il précisé.

« Nos valeureux démocrates se sont accaparé, en catimini, les structures de la campagne de boycott. Aussi ont-ils décidé, au nom de la voix de la démocratie de professionnels, de se substituer à celle de la campagne de boycott. Et ce, dans le but d’imposer la dictature de la tutelle et de se permettre d’appeler l’arrêt d’un mouvement auquel ils sont étrangers », a martelé l’académicien et homme de gauche, d’une manière qui ne manque pas de dérision.

A Le Site info, Lazrak a réitéré, haut et fort, son opposition farouche aux signataires de la pétition, en remerciant ironiquement « cette nouvelle et vive génération pour sa tutelle fatale ». Et de regretter qu’il n’a jamais cru un jour qu’elle a eu à combattre le principe de la tutelle et qu’elle lui tourne le dos maintenant. Et s’adressant aux signataires de la pétition, il leur dit que s’ils ont sans doute lutté un jour contre une forme de pouvoir, « vous ne pourrez pas aujourd’hui combattre les attraits de la tutelle sur le présent, l’avenir et le destin ».

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page