La tuerie du cirque à Kénitra dévoile ses secrets

La vengeance rend aveugle. Un jeune se fait renvoyer de son travail saisonnier et commet un crime abominable.

On en sait un peu plus sur le meurtre perpétré hier à Kénitra par un jeune homme qui a tué un Italien et blessé grièvement son père et sa sœur.

Tout s’est passé de bon matin dans l’espace réservé au cirque dans la capitale du Gharb. L’assassin s’est faufilé à l’intérieur de la caravane dans laquelle dormait le fils du propriétaire, âgé de vingt ans, et l’a égorgé, prenant même le soin de le décapiter. Il s’est rendu ensuite dans la loge du père avec lequel il s’est bagarré avant de lui porter des coups de sabre. La fille du propriétaire a elle aussi été attaquée au sabre. Puis, le criminel s’est enfui vers une destination inconnue.

L’épouse du propriétaire du cirque, une Marocaine originaire de Casablanca, a donné l’alerte. Aussitôt, ce sont tous les services de sécurité qui ont investi  la scène du crime, alors que les blessés ont été évacués à l’hôpital.

La police judiciaire a pu mettre la main sur le criminel qui avait rejoint le domicile de ses parents dans le quartier El Hank de Casablanca. C’est un individu de 28 ans ayant des antécédents judiciaires et qui a travaillé dans ce cirque, quand celui-ci était basé dans la capitale économique.

D’après les premiers éléments de l’enquête, suivie par le consul général d’Italie, le mobile du crime est un litige survenu il y a quelques semaines entre l’Italien propriétaire du cirque et cet homme de 28 ans qui a alors été renvoyé.

Les policiers ont convoqué également trois autres jeunes Marocains qui travaillent dans ce cirque pour qu’ils fassent leurs dépositions au sujet de ce crime.

K. B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page