Transports publics: la hausse des tarifs scandalise les Marocains

De nombreux citoyens se plaignent de la revue en hausse des prix des billets des moyens de transport public. Et plusieurs familles en vacances, ou à l’occasion  de l’Aïd Al-Adha, hors de leurs villes de résidence, sont obligés de rester encore dans leurs lieux de villégiature, faute de moyens pécuniaires suffisants pour assurer leur retour chez elles.

Cette situation indue fait suite aux dernières mesures restrictives, décrétées par les autorités compétentes, dont l’interdictions de déplacements intervilles pour les personnes non encore vaccinées, ne présentant pas de pass vaccinal ou ne possédant pas d’autorisations exceptionnelles délivrées par les autorités locales. De même que la capacité d’accueil des moyens de transports a été réduite  de 50%.

Toutes ces mesures ont pris les citoyens de cours  et le secteur des transports connaît une anarchie insupportable, « dont la responsabilité incombe au gouvernement », selon Abdelali El Khafi, En effet, dans une déclaration à Le Site info, le secrétaire général du Syndicat des employés des voyageurs au Maroc (SETVM) a soutenu qu’ils est « illogique d’avoir permis aux citoyens de voyager et de leur imposer, par la suite, la réduction  de 50% de la capacité d’accueil des moyens de transport ». Et de s’interroger sur ce que doivent trouver ces voyageurs comme solutions pour rentrer chez eux.

El Khafi a également tenu à affirmer que les autorités compétentes auraient dû y réfléchir à deux fois avant de prendre des décisions impromptues sans tenir compte des intérêts des professionnels du secteur et de ceux des citoyens. Résultats des coures, a conclu le SG du SETVM, « l’augmentation de la tarification des billets de voyage était une chose prévisible et inévitable ».

Larbi Alaoui

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page