Tour Grenfell: le désespoir de la famille d’une victime marocaine

©DR

Les membres de la famille marocaine de l’une des victimes de l’incendie de la tour Grenfell, qui a eu lieu le 14 juin dernier à Londres, accuse le ministère de l’Intérieur britannique de les avoir empêchés de participer à l’enquête publique.

Le ressortissant marocain Karim Khalloufi, frère de la victime Khadija, décédée lors de la tragédie, a déclaré au journal britannique The Independant, que sa mère, son frère et lui, attendent depuis le mois de décembre une réponse à leur demande de visa qui est apparemment toujours en suspens.

La famille en deuil avait confié, il y a plus de huit semaines, leurs passeports au bureau de visas, et ils ne leur ont pas été restitués jusqu’à présent. Elle avait également payé plus de 500 £ (environ 5000 DH) au total pour faire traiter  sa demande à Rabat mais, depuis, la famille affirme n’avoir reçu aucune réponse du bureau, rapporte le quotidien britannique.

Khalid Khalloufi a souligné que sa mère, Zohra Rabbae, avait été incapable de faire face à la mort de sa soeur. Il est convaincu que participer à l’enquête sera fondamental pour l’aider à accepter ce qui est arrivé à sa fille aînée.

Pour rappel, la plupart des demandes de visas à Rabat sont traitées dans les trente jours, selon les données publiées en décembre dernier par le ministère de l’Intérieur, mais un avertissement sur le site web du ministère indique que les délais peuvent varier “en fonction de plusieurs facteurs”.

Chaimaa Habab

Articles similaires

Suggestions d’articles

Enfants jetés d’un toit à Casablanca: ce qu’a décidé la justice

Dimanche matin à Casablanca, une femme a jeté ses trois enfants -âgés de 1, 6 et 8 ans- du toit d’un immeuble de cinq étages.