Toubkal: quand des Marocains avaient miraculeusement sauvé une touriste suisse

Après le meurtre de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil, à quelques kilomètres du mont Toubkal, la vidéo des guides marocains de la région qui avaient miraculeusement sauvé, en février 2017, deux touristes suisses d’une mort certaine a refait surface sur les réseaux sociaux

Deux randonneurs de montagne, un homme et une femme, venus directement de Suisse et spécialement pour escalader le majestueux Toubkal, ont eu à subir une épreuve effroyable. Ayant presque atteint le sommet, ils ont voulu immortaliser l’instant par un selfie. Mais, malheureusement, l’endroit où ils se sont placés n’était pas suffisamment stable et ils ont dû faire une chute de presque 900 mètres.

Dans leur chute, chacun d’eux a emprunté une direction. Mais l’homme a pu se tirer d’affaire et rejoindre un gite de montagne où des guides étaient présents. Il leur a raconté leur mésaventure, mais n’a pas pu leur indiquer exactement l’endroit. L’un des guides a alors pris contact avec des éléments de l’armée qui étaient aussi dans cette zone accompagnant des militaires espagnols. Ceux-ci ont alerté la brigade de la gendarmerie, qui a envoyé un hélicoptère pour repérer la touriste.

Ce n’est qu’au bout de 13 heures de recherches, qu’elle a été découverte par des guides, sur informations fournies par les pilotes de l’hélicoptère. Heureusement, elle avait l’expérience des escalades des Alpes, puisqu’elle s’est accrochée à un rocher et se contentait de boire de l’eau et de grignoter du chocolat.

Les guides ont constaté qu’elle souffrait d’une fracture à la cheville et de quelques égratignures sur le visage. Elle a été admise dans une clinique privée à Marrakech.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nador: un agent d’autorité suspendu de ses fonctions

Un agent d’autorité a été suspendu de ses fonctions pour son implication dans une affaire de détournement d’aides alimentaires à des fins de consommation personnelle, a indiqué lundi le ministère de l’Intérieur.