Torture: Ramid réagit aux déclarations de Zefzafi

Mustafa Ramid a réagi aux dernières confidences du leader du Hirak du Rif Nasser Zefzafi, selon lesquelles il aurait été torturé à Al Hoceima après son arrestation.

Dans une déclaration à Le Site info, le ministre chargé des Droits de l’Homme a estimé que le pouvoir d’enquêter sur ces propos relevait des prérogatives de la justice. « C’est aux autorités judiciaires de se pencher sur cette affaire », a-t-il tranché, ajoutant qu’il n’était pas habilité à intervenir dans la procédure de l’enquête juste parce qu’il occupe le poste de ministre des Droits de l’Homme.

Ramid a ajouté que la justice marocaine était indépendante et, à l’instar de celle des autres pays, ne pouvait permettre à d’autres parties d’intervenir dans ses prérogatives. « A quoi servirait la justice si l’on se permettait de se mêler de ses dossiers ? », a-t-il souligné.

A propos de la vidéo de Zefzafi, presque nu, qui avait été largement diffusée sur les réseaux sociaux, le ministre a confié qu’il ne disposait d’aucune information à ce sujet. « Demandez aux services compétents qui avaient ouvert une enquête sur cette affaire. Je n’ai aucun pouvoir sur ces institutions. Je reçois les informations comme vous ! », a-t-il insisté.

Mohamed Baba Hayda et Noura Mounib

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page