Tiznit: un jeune entrepreneur tombe dans un piège tendu

Le parquet général compétent a ordonné, dimanche matin, de placer un entrepreneur en garde à vue. Celui-ci avait été pris en flagrant délit de corruption, aux environs de la ville de Tiznit.

Des sources fiables de Le Site Info révèlent que l’entrepreneur en question, originaire de la province d’Ouarzazate, avait tenté de remettre la somme de 50 millions de centimes au directeur général du ministère de l’Education nationale de Tiznit.

L’interpellation du mis en cause, qui était en charge des travaux de constructions d’un certain nombre de salles de classe, est intervenue suite à la plainte déposée à son encontre par le responsable régional auprès du procureur général du Roi près de la Cour d’appel d’Agadir.

Les mêmes sources précisent que le jeune entrepreneur, 36 ans, avait émis le souhait que les formalités administratives, lui permettant de percevoir ses honoraires, soient accélérées. Pour ce faire, il avait essayé de corrompre le directeur régional du MEN. Et rendez-vous avait donc été pris dans un café de la périphérie de la ville.

Mal lui avait pris car l’intervention des éléments de la Gendarmerie royale l’ont pris la main dans le sac, en flagrant délit de corruption.

Larbi alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tiznit: une élève sauvée in extremis

Une élève a tenté de mettre fin à ses jours en ingurgitant du raticide vendredi, à Tiznit.