Tétouan: des centaines d’ouvriers livrés à eux-mêmes

Pas moins de 276 ouvriers et ouvrières ont été mis à la porte par une société, sise à la zone industrielle de la ville de Tétouan.

Dans une déclaration à Le Site Info, un acteur de défense des droits humains a révélé que ces ouvriers n’avaient pas perçu leurs salaires pendant quatre mois. De même qu’ils n’ont remarqué, que sur le tard, que le propriétaire de l’entreprise avait transféré ailleurs, en cachette, toutes les machines sur lesquelles ils travaillaient.

La même source affirme que ce licenciement affecte énormément les ouvriers sont chacun subsiste aux besoins respectifs de sa famille et de ses enfants, à Tétouan même ou aux environs de la ville. Décision abusive et inacceptable qui ne fait qu’empirer les conditions sociétales déplorables de la région, regrette notre source.

Par ailleurs, les concernés lancent un appel aux autorités compétentes et demandent leur intervention. Et ce, afin que les ouvrières et ouvriers puissent percevoir leurs salaires et voir se concrétiser leurs légitimes revendications.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un drame a failli se produire au nord d’Agadir

Une camionnette transportant des ouvrières a dévié de sa route, vendredi à proximité de la zone industrielle d'Anza, au nord d'Agadir.