Tétouan: actes de vandalisme après l’affaire du « Go Fast » (PHOTOS & VIDEO)

Ce vendredi soir, Tétouan a été le théâtre d’actes de vandalisme commis par un groupe de supporters du Moghreb Tétouan (MAT), à l’issue du match qui a opposé leur club au Kawkab Marrakech au stade Saniat Rmel. Une rencontre qui s’est achevée sur le score de 4 à 1 en faveur des visiteurs.

Ces jeunes ont pris d’assaut certaines rues de la ville, détruisant des biens publics et privés et demandant au passage « la vérité » sur la mort de Hayat B., la jeune femme qui a succombé à ses blessures après les tirs de la Marine royale sur une embarcation clandestine mardi dernier au large de Fnideq.

Rappelons qu’une unité de combat relevant de la Marine Royale, opérant en Méditerranée, a été contrainte mardi de tirer des balles sur une embarcation rapide de type “Go Fast” conduite par un Espagnol, qui transportait des Marocains candidats à l’immigration clandestine, et ce après le refus d’obtempérer aux avertissements.

Trois personnes ont été blessées lors de cette opération, alors qu’une jeune femme a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Des sources militaires bien informées ont apporté les précisions suivantes à Le Site info: “Deux Garde-côtes de la Marine Royale ont intercepté au large de Fnideq un “Go-fast” non identifié recouvert d’une bâche, en provenance du préside de Sebta. A l’approche d’un des Garde-Côtes, le “Go-fast” a accéléré pour prendre la fuite”, indique notre source.

“Une course poursuite a alors été engagée pour l’arrêter. Le “Go-fast” suspect a adopté une attitude hostile en recourant à des manœuvres dangereuses qui allaient provoquer une collision évitée de justesse par le Garde-côte de la Marine Royale”, affirme notre interlocuteur. Et de poursuivre: “celui-ci a été astreint de procéder à des tirs de sommation. Les manœuvres du “Go-fast” pour essayer d’échapper au contrôle du Garde-côtes de la Marine Royale, a placé celui-ci dans le champ de tir du Garde-côte marocain, ce qui a provoqué la blessure de quelques occupants du “Go-fast” qui s’est révélé par la suite transportant des candidats à l’émigration clandestine dissimulés sous la bâche”.

M.A.S.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les autorités ferment un resto-bar à Tétouan

Les autorités ont effectué une descente mercredi dans un célèbre resto-bar situé à Cabo Negro, dans la province de Tétouan.