Terrorisme: nouveau coup de filet du BCIJ à Taza

Dans le cadre de la lutte contre les menaces terroristes en relation avec l’organisation dite « Etat islamique », le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a procédé, mercredi, au démantèlement à Taza d’une cellule terroriste composée de quatre extrémistes, âgés entre 33 et 38 ans, dirigée par un ancien combattant sur la scène syro-irakienne qui avait purgé une peine de prison en 2015 dans le cadre de la loi anti-terroriste.

Un communiqué du ministère de l’intérieur indique que selon les données préliminaires, le chef de cette cellule terroriste, qui a procédé à l’embrigadement et à l’encadrement des éléments de son groupe, a tenté d’exploiter son expérience de combats acquise sur la scène syro-irakienne pour planifier et préparer l’exécution d’actes terroristes contre des établissements sensibles dans le Royaume.

A noter que l’un des suspects a contribué au financement de l’opération permettant à certains combattants marocains de rallier ce foyer.

Les prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus: nouveau record de guérison au Maroc

3.426 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, soit un record, contre 1.376 nouveaux cas confirmés.