Terrorisme: nouveau coup de filet du BCIJ à Taza

Dans le cadre de la lutte contre les menaces terroristes en relation avec l’organisation dite “Etat islamique”, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a procédé, mercredi, au démantèlement à Taza d’une cellule terroriste composée de quatre extrémistes, âgés entre 33 et 38 ans, dirigée par un ancien combattant sur la scène syro-irakienne qui avait purgé une peine de prison en 2015 dans le cadre de la loi anti-terroriste.

Un communiqué du ministère de l’intérieur indique que selon les données préliminaires, le chef de cette cellule terroriste, qui a procédé à l’embrigadement et à l’encadrement des éléments de son groupe, a tenté d’exploiter son expérience de combats acquise sur la scène syro-irakienne pour planifier et préparer l’exécution d’actes terroristes contre des établissements sensibles dans le Royaume.

A noter que l’un des suspects a contribué au financement de l’opération permettant à certains combattants marocains de rallier ce foyer.

Les prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Crédit du Maroc: des performances commerciales et financières favorables

Le Conseil de Surveillance du Crédit du Maroc, présidé par Monsieur Ismaïl Fassi-Fihri, a examiné lors de sa séance du 18 février 2020, l’activité et les comptes arrêtés au 31 décembre 2019 par le Directoire.