Terrorisme: l’Espagne a évité le pire grâce au Maroc

Luis Maria Anson Oliart est une référence en Espagne puisqu’il est membre de l’Académie Royale. Il vient de signer un article très intéressant, dans lequel il révèle que le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a fourni à Madrid des informations très sensibles et très précieuses sur des réseaux terroristes qui s’apprêtaient à effectuer des attentats sanglants dans plusieurs endroits de la péninsule ibérique. Ces informations, dit-il, ont sauvé l’Espagne et démontré toute l’efficience de la collaboration entre les services de renseignement des deux pays.

Luis Maria Anson Oliart ne parle pas dans le vide, puisque ses fonctions antérieures à la tête de l’agence de presse espagnole EFE, du quotidien ABC et du journal La Razon, lui ont ouvert les portes des arcanes du pouvoir et les coulisses des différents services de l’Etat.

En tout cas, poursuit-il, l’Espagne a échappé, grâce au BCIJ, à des opérations terroristes spectaculaires qui devaient ressembler à celles intervenues en France, en Belgique ou en Allemagne, affirme Akhbar Al Yaoum qui a rapporté ces informations.

A noter que l’Espagne a été la cible d’une grande opération terroriste en 2004, quand des explosions retentissantes ont soulevé des trains près de la gare centrale de Madrid faisant une centaine de morts et des centaines de blessés.

H.L.

LIRE AUSSI: L’Europe veut accéder aux données du BCIJ sur les réseaux terroristes

LIRE AUSSI: Les images choc de l’assaut dans la cachette des terroristes de Fès (VIDEO)


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page