Témoignage bouleversant: Mehdi, 2 ans, malade du cancer (vidéo)

Le petit Mehdi, 2 ans, est atteint du cancer. Son corps s’affaiblit de plus en plus à cause des séances de chimiothérapie. Dans une vidéo de nos confrères Alyaoum 24, les parents de Mehdi reviennent sur son état de santé et s’indignent des injustices qu’ils ont rencontré.

« On rêvait d’avoir un garçon en bonne santé, on aurait voulu voir ses premières dents et ses premiers pas, on rêvait de le voir courir et jouer avec sa sœur, mais le destin en a décidé autrement. On a découvert sa maladie très tôt, mais la lenteur des procédures, le manque de professionnalisme dans le secteur de la santé ont fait que le cancer ronge son petit corps », déclare le père, contacté par Le Site info.

Les larmes des parents et leur témoignage poignant dénoncent les failles du secteur de la santé au Maroc: lourdeur des procédures, corruption et manque de professionnalisme sont souvent au rendez-vous. « J’aurais bien voulu avoir les moyens de soigner mon enfant dans une clinique ou à l’étranger, mais faute d’argent on l’a interné à l’hôpital Ibnou Rochd de Casablanca. Au lieu d’être suivi par des professeurs ou des médecins, des étudiants se réunissaient autour de mon bébé comme s’il était un cobaye. Sans parler des pots de vins qu’on devait donner au concierge et aux infirmières », se lamentent les parents.

« Après plusieurs analyses, radios et IRM à Ibnou Rochd, on a fait 7 séances de chimio, et je vous laisse imaginer la lourdeur de ses séances sur son petit corps, mais en vain. Ensuite, on a du l’opérer, mais malheureusement l’acte chirurgical a échoué », explique le père. « Les choses ont beaucoup trainé à l’hôpital Ibnou Rochd et j’ai dû chercher d’autres pistons pour transférer mon fils à l’hôpital Ibnou Sina à Rabat. Sur place, j’ai du reconstituer le dossier avec toutes les complications et les retards de l’administration marocaine. Je n’arrive plus à m’exprimer. Mon fils se cogne la tête contre le mur de douleur. Le premier jour de son hospitalisation, il était debout et jouait au foot, aujourd’hui, il ne bouge plus et on doit lui injecter en permanence des calmants. Tous les jours, ils nous promettent de le faire opérer, et en fin de journée, ils nous demandent de revenir le lendemain… »

Le père de Mehdi précise que le petit est atteint d’un cancer au rein gauche et qu’il a besoin d’une greffe de la moelle osseuse.

« Aujourd’hui, nous adressons un appel à Sa Majesté le roi, il est notre seul et unique espoir », conclut le père.

Khaoula Benhaddou

[youtube youtubeurl= »0Vjexton0D4″ ][/youtube]




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page