Témara: un ex-juge se fait rouler pour 220 hectares

Ayant atteint l’âge de la retraite, un juge voulait profiter de son temps pour s’adonner à une autre activité. Le rêve allait devenir réalité, lorsqu’un promoteur et en même temps intermédiaire  immobilier de Témara lui a fait une offre alléchante. 200 hectares dans la région de Boulemane à un prix intéressant devaient répondre amplement au désir de l’ex-juge de rompre avec la vie routinière de la retraite et de reprendre l’activité. L’opération d’acquisition terminée, c’est une nouvelle vie qui allait commencer.

Mais, un scandale foncier allait éclater à Témara et dont les vagues avaient atteint le tribunal de première instance. Une société spécialisée dans la propriété industrielle basée à Harhoura venait de déposer plainte contre l’agent immobilier qui lui a vendu 1700 hectares dans la région de Akhtaren de Boulemane et qui se sont avérés après vérification dans les services de la conservation foncière et du cadastre des terres collectives et donc ne pouvant faire partie d’une transaction commerciale.

L’ex-juge de la Cour d’appel de Rabat a eu vent de cette affaire et voulant vérifier par lui même le dossier de son acquisition, s’est retrouvé dans la même situation de la société de promotion immobilière.

Et le juge de déposer, à son tour, une plainte pour abus de confiance, falsification de documents et escroquerie.

N.A.F.

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

  • bouchareb

    on se demande comment se fait on rouler par ces escrocs?

Suggestions d’articles

Une gare ferroviaire flambant neuve pour Témara

Ce jeudi 2 mai, l’Office National des chemins de Fer (ONCF) a mis en service la nouvelle gare ferroviaire de Témara.