Taxis de Casa Vs Uber et Careem: la guerre reprend

« Le Hirak des professionnels du secteur des taxis au niveau national » est l’expression pompeuse choisie par les  taxi-driver concernés pour leur nouveau mouvement de protestation.

Celui-ci vise la concurrence déloyale, selon eux, d’Uber et Careem, des VTC  (Voitures de transport avec chauffeur). Et le site Hespress se fait l’écho de cette énième contestation des chauffeurs de taxis casablancais et, partant, de tous les grands taxis des quatre coins du Royaume.

Ce mouvement de protestation a eu lieu hier, jeudi 9 août, devant le siège de la préfecture de la Région Casablanca-Settat, contre la léthargie et les tergiversations des responsables concernant les deux applications, Uber et Careem.

Et c’est Mustapha Kihel, Secrétaire national de la Confédération démocratique du travail, qui est monté au créneau, accusant les autorités casablancaises de fermer les yeux sur les dépassements qu’Uber et Careem perpétuent impunément au détriment des grands taxis.

Pointant du doigt les autorités de la Région, pour avoir unilatéralement clôt le dialogue avec les professionnels  du secteur, le responsable syndical soutient mordicus que c’est à elles d »ordonner  » la fermeture des sièges de ces deux sociétés pratiquant un transport clandestin (…) « .

Larbi Alaoui




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page