Taroudant: un « fqih » et sa maîtresse pris en flagrant délit d’adultère

Un scandale a secoué un paisible village de la commune de Tizi N’Test, dans les environs de Taroudant, quand la Gendarmerie royale a arrêté un « fqih » avec une femme mariée, après une filature, a-t-on appris.

Selon une source de Le Site Info, le « fqih » se rendait en catimini chez sa maîtresse quand le mari de cette dernière était absent.

Pour l’heure, l’on ne sait qui a avisé les éléments de la Gendarmerie royale de cet adultère, mais l’on sait que les deux amants ont tout avoué.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue en attendant d’être présentés devant le parquet général compétent pour répondre de leurs actes devant la justice, indique-t-on de même source.

S.H.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Après Agadir, une autre ville mise sous cloche

"Ces mesures entrent en vigueur à compter de ce lundi, 23 novembre 2020 à 20h pour une durée de 15 jours" , selon un communiqué du comité provincial de veille.