TanJazz: Noam Vazana répond à ses détracteurs (VIDEO)

La 18ème édition du festival TanJazz doit se tenir du 14 au 17 septembre. Noam Vazana, une chanteuse israélienne d’origine marocaine est programmée le vendredi 15 septembre à ce festival de jazz avec l’artiste maroco-hollandaise Teema. Mais sa présence a visiblement dérangé plusieurs personnes, dont le militant Sion Assidon. « Elle incarne le racisme des Israéliens contre les Palestiniens et elle était réserviste dans l’armée de l’air », avait-il dénoncé.

La chanteuse a finalement répondu a cet élan de haine sur les réseaux sociaux. « Ces dernières 24 heures, j’ai été bombardée de messages sur mes spectacles à venir au Maroc. Donc, apparemment, certains militants du BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) veulent boycotter l’art.

Et d’ajouter: « La musique rassemble les gens et c’est tout ce que nous voulons faire à Tanger, au Maroc. »

Par ailleurs, la direction du festival « TanJazz » a clarifié les choses en soulignant que Noami Vazana participera à un concert en commun avec Teema dans le cadre d’un « programme de rapprochement israélo-palestinien ».  

« Nous ne voulons plus de ce genre d’amalgames en 2017 qui est la cause principale de l’immigration massive des citoyens marocains israélites dans les années 50 et 60 », peut-on lire dans une pétition adressée au ministre de la Culture, mise en ligne mardi dernier.

« La Constitution marocaine de 2011 consacre la culture hébraïque au sein de notre identité nationale. Et cela inclut, bien évidemment, la communauté marocaine en Israël », ajoutent les auteurs de cette pétition.

F.R.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page