Tanger: un encadrant associatif accusé de harcèlement sexuel sur mineure

Une nouvelle affaire de moeurs a éclaté samedi à Tanger. Une fille de 14 ans a en effet été victime de harcèlement sexuel de la part d’un encadrant associatif.

Selon une source de Le Site Info, l’affaire a éclaté lorsque la famille de la présumée victime a décidé de porter plainte auprès du procureur général du roi. Ceci afin de lever le voile sur cette affaire.

Et de préciser que le suspect a été entendu par les services de police de la ville du détroit, en attendant la suite des procédures.

Rappelons par ailleurs que la députée PJD Amina Mae El Ainine s’est alarmée de la multiplication des viols de mineurs au Maroc.

Face à cette situation, la députée “islamiste”, connue pour ses prises de position courageuses, a appelé à l’inclusion de l’éducation sexuelle dans les programmes scolaires. Ceci afin de “préserver la santé physique et psychologique des enfants”, a-t-elle écrit dans un post Facebook.

Mae El Ainine a aussi insisté sur l’importance de communiquer sur le sujet. Un sujet qui n’est abordé ni à l’école, ni à la maison, à cause de la culture de la “hchouma”, précise-t-elle.

La jeune députée n’a pas manqué de rappeler la gravité de ce phénomène -en forte augmentation- qui a des conséquences dévastatrices sur la santé mentale des jeunes victimes, d’autant plus que l’accompagnement psychologique est quasi-inexistant dans notre système de santé, assure-t-elle.

R.T.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Grosse opération d’incinération à Tanger

Plus de 14 tonnes de drogues saisies, lors de plusieurs interventions sécuritaires menées par les forces publiques au cours de l'année 2020, ont été détruites, ce mercredi, dans les alentours de Tanger.