Tanger: l’huile d’olive produite dans la région présente-t-elle vraiment un danger?

La direction régionale de L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a réfuté les rumeurs relayées sur les réseaux sociaux selon lesquelles la mouche de l’olivier aurait eu un impact sur la sécurité des produits des olives au sein de la région.

La consommation de l’huile d’olive produite dans les unités de trituration des olives agréées par l’ONSSA ne présente aucun danger pour la santé des consommateurs, a affirmé la direction régionale de l’ONSSA dans un communiqué.

Les services de l’ONSSA opérant dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont mené plusieurs tournées de prospection dans les oliveraies de ladite région, qui ont permis de relever que les olives de certains agriculteurs dans les provinces de Larache et d’Ouezzane ont été touchées par cette mouche, a précisé la même source, notant que ces services ont informé l’ensemble des parties concernées afin d’inciter les agriculteurs à traiter les oliviers pour lutter contre cet insecte.

La mouche de l’olivier est connue pour sa propagation dans nombre de pays, ainsi que l’ensemble des pays de la Méditerranée, touchant les oliviers en cas de non intervention rapide, a rappelé le communiqué.

L’ONSSA est un établissement public placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, créé par la loi n° 25-08 et doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il exerce pour le compte de l’Etat les attributions relatives à la protection de la santé du consommateur et à la préservation de la santé des animaux et des végétaux.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

L’ONSSA dresse son bilan 2019

Les services de l'Office National De Sécurité Sanitaire Des Produits Alimentaires (ONSSA) ont procédé à 74.799 opérations de contrôle en 2019. Celles-ci ont concerné un total de plus de 13 millions tonnes de produits alimentaires, dont 17.641 tonnes ont été détruites ou refoulées.