Tanger: des jeunes convoqués après avoir célébré l’Aïd sur la voie publique

Encore un autre exemple de désinvolture et d’inconscience, enfreignant les mesures de l’état d’urgence sanitaire! Des mesures que les autorités ont beau rappeler à certaines têtes de mules et ayant pour objectif préventif d’endiguer le risque omniprésent de transmission du Covid-19!

Ce nouvel exemple d’incivilités nous vient d’un quartier populaire de Tanger, le jour de l’Aid Al-Fitr, célébré dimanche dernier, au Maroc. Et une source œuvrant dans la défense des droits de l’Homme a révélé à Le Site Info que les réfractaires sont des jeunes dudit quartier qui se sont rassemblés sur la voie publique afin de célébrer l’avènement de l’Aid.

Sauf que la vidéo de cette liesse indue n’est pas passée inaperçue. Par conséquent, ces jeunes ont été entendus par les services sécuritaires. Et pour se dédouaner, ils ont expliqué qu’ils n’avaient nulle intention d’organiser une quelconque manifestation dans la rue, ni eu l’idée d’inciter les citoyens à sortir de chez eux. Ils ne voulaient, selon eux, qu’exprimer leur joie de célébrer la fête religieuse, en ces circonstances exceptionnelles, a ajouté notre source.

Heureusement pour eux qu’ils aient été relaxés. Mais toutefois, sans qu’on leur fasse remonter les bretelles en les avertissant de ne point commettre des actes similaires, afin de se protéger et protéger autrui du Covid-19.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 115 nouveaux cas, 15.194 au total

115 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc jusqu’à vendredi à 10h00, portant à 15.194 le nombre total des cas de contamination, annonce le ministère de la Santé.