Tanger: avec le réaménagement de la corniche, la prostitution s’installe au centre ville

©DR

La démolition des bars et des cabarets sur la corniche de la ville de Tanger durant le mois de novembre dernier n’a pas eu que des retombées positives. 

En effet, les prostituées qui fréquentaient ces établissement n’ont plus où aller.  Elles ont dû élire domicile sur les grands boulevards, aux alentours de la place des Nations Unies, et ce dès la tombée de la nuit jusqu’à très tard dans la soirée.

Le quotidien arabophone Al Akhbar juge que “la place des Nations Unies et les rues environnantes sont devenues des lieux de prostitution en plein air,  sans que les forces de l’ordre ne daignent intervenir”.

Le quotidien précise que cette nouvelle activité “dérange énormément les commerces et les cafés environnants, qui deviennent de nouveaux lieux de rencontres”, puisqu’elle draine une nouvelle fréquentation.

Rappelons que les autorités locales ont décidé de réaménager la corniche avec le lancement prochain du port de plaisance que connaîtra la ville du détroit. Une initiative applaudie par la population qui a retrouvé le plaisir des longues marches au bord de la plage.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un méga-complexe pétrochimique verra le jour au Maroc

Un accord pour la construction d'un complexe pétrochimique d’une valeur de près de deux milliards d’Euros au Maroc a été signé, ce mercredi à Sotchi, en marge du Forum économique Russie-Afrique.